lundi 26 mai 2014

Un règlement du SIM met en péril la continuité des popotes roulantes...

Montréal, le 15 mai 2014

En novembre dernier, à l’occasion de l’inspection annuelle pour sa certification, « Les habitations à ciel ouvert » située au 10 000 boulevard Saint-Laurent s’est vu remettre un avis de non-conformité pour ses installations de cuisine.

La popote d’Ahuntsic est  hébergée depuis dix ans par la résidence, elle y prépare chaque semaine, les repas à être distribués dans le quartier Ahuntsic en plus de nourrir plusieurs résidents de l’établissement.

Voici un extrait de courriel qui fait état de la nouvelle exigence du Service des incendies de Montréal (SIM) suite à l’inspection annuelle : « vous devez installer une système de protection et d’extraction des graisses pour la cuisinière résidentielle installée dans la salle d’activité. Aussitôt qu’il y a préparation de repas pour plus de 9 personnes, une installation de ce genre est de mise. »

Dans le règlement sur la prévention des incendies (12-005), on réfère au Code national de prévention des incendies – Canada 2010 (Code). L’avis de non-conformité a été donné à Les habitations à ciel ouvert en vertu de l’article 6.2.2.6 du Code, « Équipement de cuisson commercial ». On y lit au point  
« 1) b) l’équipement de cuisson est répertorié, selon la norme de fabrication qui lui est applicable, comme étant de type résidentiel, et est utilisé pour la cuisson ou le réchauffage d’aliments pour satisfaire aux besoins de plus de 9 personnes. »


Un problème montréalais

Selon l’interprétation de ce règlement quiconque cuisine ou réchauffe des aliments pour plus de 9 personnes doit se doter d’une cuisinière et d’un système de ventilation de type commercial. Par l’application sans discernement de ce règlement le SIM met en péril la continuité des popotes roulantes et autres services alimentaires bénévoles.

Dans un court laps de temps, il est légitime de penser que plusieurs popotes ainsi que plusieurs cuisines de salles communautaires dans les HLM, notamment, devront être déclarées inutilisables.

Nous avons rencontré Mme Émilie Thullier, conseillère de ville pour ce district, afin que celle-ci puisse intervenir auprès de ses collègues Anie Samson, vice-présidente du comité exécutif et responsable du dossier de la sécurité publique et Monique Vallée, membre du comité exécutif et responsable du dossier du développement social et de la diversité montréalaise.

Ces dernières ont eu  une rencontre avec le directeur du service des incendies du secteur de Anjou/ Montréal Est afin de lui présenter des solutions et peut-être accorder une dérogation au règlement sous réserves de conditions claires et sécuritaires pour tous à la résidence. Fin de non-recevoir.


Deux poids et deux mesures?
Une règle qui ne s’applique pas aux garderies.

Face à ce refus nous avons demandé à Mme Monique Vallée, de mandater la commission du développement social et de la diversité montréalaise d’étudier le dossier, de trouver des solutions et de faire ses recommandations au comité exécutif de la ville de Montréal.

Nous avons aussi sensibilisé Mme Vallée au fait que ce même règlement ne s’applique pas pour  les garderies ou CPE, peu importe le nombre d’étages et la superficie du bâtiment dans lequel elles sont situées.

Le cuisine centrale de l’APRMM a donc pris la relève en préparant les repas livrés aux bénéficiaires de la popote Ahuntsic et ce jusqu’à ce qu’on trouve un local et une cuisine répondant aux normes édictées par la régie du bâtiment.

Rappelons que l’Association des popotes roulantes du Montréal métropolitain (APRMM) a pour mission de soutenir l’ensemble de ses membres et de favoriser le développement d’autres popotes roulantes ou d’alternatives en sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Elle doit assurer le respect des normes de conformité établies par différents acteurs des services alimentaires.
La popote d’Ahuntsic existe depuis 44 ans et elle offre le service de repas chauds livrés à la clientèle des aînés du quartier. L’assemblée générale annuelle aura lieu le vendredi 23 mai à midi aux Habitations à ciel ouvert.

Sources :        Huguette Roy
                       Directrice générale
                       Association des popotes roulantes
Montréal métro
                       514-937-4798

                       Lucile Landry
                       Présidente
                       Popote roulante dAhuntsic



Entre temps, l’Association et sa cuisine centrale a pris la relève en préparant les repas pour les bénéficiaires de la popote Ahuntsic, et ce, jusqu’à ce que  un local et une cuisine répondant aux normes édictées par la régie du bâtiment soit trouvé. Heureusement le point de chute demeure toujours la résidence A ciel ouvert ou les bénévoles de la popote Ahuntsic nous attendent pour aller à la rencontre de leurs bénéficiaires. 514-388-8890